Après la Covid-19, la croissance des énergies propres nécessitera un approvisionnement fiable en minéraux essentiels
Dans un article publié début mai 2020, dont voici la traduction en français, l'Agence internationale de l'énergie (IAE) a souligné la nécessité de surveiller la sécurité des approvisionnements en minéraux après la crise du Covid-19. L'agence rappelle que les préoccupations géopolitiques ne s'estomperont pas avec le remplacement des voitures conventionnelles par des véhicules électriques.
Nord Stream 2 - geopolitique des énergies
Après avoir débouté de ses demandes le gazoduc Nord Stream 2, l'Agence fédérale des réseaux (BNetzA) a accordé a son jumeau, le gazoduc Nord Stream, une exemption à l'application des dispositions principales de la directive européenne sur le gaz, le 20 mai 2020.
En Syrie, la guerre continue autour des hydrocarbures - géopolitique des énergies
Les forces gouvernementales syriennes ont reconquis tous les principaux champs gaziers du pays. Mais le pétrole, surtout situé à l'est de l'Euphrate, est encore sous le contrôle des kurdes et de l'armée américaines. Il s'agit d'un moyen de pression sur Damas, qui importe aujourd'hui la majorité de son pétrole d'Iran. Pendant ce temps, des entreprises russes ont signé de nombreux contrats d'exploration pétrolière et gazière, notamment offshore.
Pour l'UE, la géopolitique du gaz est incompatible avec les impératifs écologiques - geopolitique des energies
La nouvelle liste des projets énergétiques prioritaires de l’Union européenne (UE) est favorable aux énergies fossiles. Investir dans l'augmentation des capacités d’importation de gaz naturel est incompatible avec les objectifs écologiques soutenus à Bruxelles. Mais c'est en phase avec les impératifs géopolitiques liés à la Russie.
La débâcle prévisible de l'industrie pétrolière américaine - géopolitique des énergies
La crise pétrolière causée par le Covid-19 et la lutte d’influence entre la Russie et l’Arabie Saoudite, a révélé les carences depuis longtemps incurables de l’industrie américaine de schiste. Selon les analyses du géologue David Hughes,en effet, il a toujours été « hautement improbable » que les prévisions de production « extrêmement optimistes » de l'Agence d'information sur l'énergie des États-Unis se matérialisent. A termes, Washington restera probablement dépendant de Riyad pour ses importations pétrolières, quelles que soient par ailleurs les tensions latentes entre les deux États.
Les ressources spatiales, enjeux d’influence pour les grandes puissances - géopolitique des énergies
Le président américain Donald Trump a renforcé, lundi 6 avril 2020, la possibilité pour les États-Unis de s’engager dans l’exploration commerciale de ressources spatiales comme la glace, le fer ou le nickel. Depuis quelques années, l’espace devient le terrain des fantasmes les plus fous de multinationales comme Google ou Amazon. Pour les grandes puissances, il s’agit surtout de se positionner pour garder un avantage dans les luttes géopolitiques et stratégiques qui se déroulent sur Terre.
Arctique, paradis de l'hysfrogène vert - géopolitique des énergies
La région arctique est richement dotée en ressources pétrolières et gazières. Mais elle est aussi à l’avant-garde du développement de l’hydrogène vert, un vecteur énergétique produit à partir d’eau et d’électricité issue de sources renouvelable. La Norvège, l’Islande ou le Groenland sont à la pointe des développements de ce gaz « propre ». La France pourrait aussi tirer son épingle du jeu.
Quelle tendances sur les marchés du gaz naturel après le Covid-19 - géopolitique des énergies
Bien que de façon moins spectaculaire que ceux du pétrole, les prix mondiaux du gaz naturel ont baissé ces derniers mois. L'explication est à chercher bien au-delà de la faible demande causée par la pandémie de COVID-19.
OPEP réunion extraordinaire wébinaire
L’alliance OPEP+ a planifié une rencontre extraordinaire par wébinaire, lundi 6 avril 2020. Les participants essaieront de trouver un terrain d’entente sur une réduction de la production d’or noir.